Alabama, Evangiles et Pédophilie

Dans la série « on trouve toujours plus con que soi » (une série propre à rassurer les admirateurs de Laurent Wauquiez), l’Amérique nous donne beaucoup à voir, ces temps-ci. Est-ce l’élection de Donald Trump qui nous a réveillés et nous rend plus prompts qu’auparavant à relever les signes de stupidité pyramidale émergeant parfois de l’actualité Etats-Unienne? Ou est-ce l’immédiateté d’Internet et son flot ininterrompu d’inepties qui nous submerge? Ou les deux?

La nouvelle plateforme « Explorer » de Microsoft gratifie désormais ses utilisateurs d’un défilé de « news » venues d’outre-Atlantique lorsqu’on ouvre un nouvel onglet Internet. C’est ainsi qu’est passée sous mes yeux l’histoire qui suit:

Un certain Roy Moore, membre de la droite religieuse et candidat du Parti Républicain à de prochaines élections sénatoriales en Alabama, vient d’être récemment accusé d’attouchements sexuels sur mineure par une femme qui avait quatorze ans et lui, trente-deux, au moment des faits. Du coup, les leaders du « Grand Old Party » désavouent le candidat à qui mieux-mieux. Ils sont cependant bien embêtés, car il est légalement trop tard pour lui substituer un candidat plus présentable – l’élection aura lieu le 12 Décembre – et une défaite en Alabama réduirait à un seul siège la majorité républicaine au Sénat (De 52 à 51/100). Jusque là, rien que de très banal en cet air du temps Weinsteinien, il faut malheureusement l’avouer.

Skynyrd-Sweet-Home-Alabama

L’objet de l’article lui-même, cependant, est plus inhabituel. Jim Ziegler, soutien de Roy Moore et de son état commissaire aux comptes de l’Alabama, a cru bon de prendre publiquement la défense du sénateur putatif  en déclarant ce qui suit: « Prenez Joseph et Marie. Marie était une adolescente et Joseph un charpentier adulte. Ils sont devenus les parents de Jésus ». De quoi se la prendre et se la mordre, comme on dit. D’autres défenseurs de Roy Moore, on l’imagine, invoqueraient l’incertitude sur les faits eux-mêmes, parleraient « d’histoire ancienne », crieraient à la calomnie, voire au complot (cf., sur un registre comparable, certains soutiens de Tariq Ramadan). Jim Ziegler, non: la justification évangélique, direct.

Tentons autant que faire se peut, tant il donne le vertige, d’énumérer ce que nous dit ce mémoire en défense de la pédophilie:

  • Il est, aux Etats-Unis – ou à tout le moins dans leur « Bible belt » méridionale – une formidable empreinte chrétienne qui fait que n’importe quelle turpitude peut être  justifiée en invoquant les Evangiles ou l’Ancien Testament. N’oublions pas qu’il se trouva de nombreux pasteurs, dans le « vieux Sud », pour expliquer que l’esclavage, puis la ségrégation, étaient recommandés par les Ecritures. Et au delà, les Etats-Unis ont souvent confondu leur Histoire avec un plan divin, comme le chantait Bob Dylan
  • Du coup, Jim Ziegler croit bien faire: un tel précédent biblique ne peut que redorer l’image de Roy Moore auprès des électeurs de l’Alabama. Le pire, c’est qu’il n’est pas impossible que ce soit le cas
  • Marie, une ado, et Joseph un monsieur d’âge mûr. Faute de compétences avérées sur le sujet, on ne s’étendra pas sur la question de l’âge de la mère du Christ au moment de l’Annonciation ou de la séquence de la bergerie de Bethléem. Retenons que la réponse à cette question n’est pas très claire – 14, 15 ou 16 ans –  et qu’il existe différentes versions de l’histoire selon qu’on consulte les textes canoniques ou apocryphes. Toujours est-il que Marie n’était apparemment pas en âge de conduire, d’acheter des cigarettes ou de boire des mojitos en boîte de nuit. Mais d’être la mère de Dieu, si
  • A l’époque de l’antiquité tardive et pour longtemps encore  – pas seulement au Moyen-Orient – on a été moins regardant qu’aujourd’hui sur la question de la majorité sexuelle. Cela étant, il faut s’en trimballer une sacrée couche pour défendre aujourd’hui la perpétuation de pratiques anciennes et désormais discutables, sinon répréhensibles, au nom de l’imitation de « temps divins ». C’est précisément le projet des musulmans salafistes, pour qui l’horloge de l’Histoire s’est arrêtée quelque part dans la péninsule arabique, au VIIème siècle. Jim Ziegler, un « salafiste chrétien », donc
  • A l’inverse, portant un regard du XXIème siècle sur les pratiques matrimoniales de la Palestine du Ier siècle, on estimera que Marie était une mineure en détresse. Dès lors, évoquer cette situation est a priori plutôt contre-productif. Incidemment, elle jette une lumière inattendue et plutôt désavantageuse sur la Sainte Famille
  • Et cette lumière soulève une question potentiellement explosive: si le fait que Marie aurait pu être la fille de Joseph peut créer un sentiment de malaise chez nos contemporains, étant entendu que, selon les Evangiles, le charpentier ne l’a « pas touchée », que dire du Saint-Esprit qui lui, d’une certaine façon, l’a engrossée? Et selon le canon de la Sainte-Trinité, le Saint-Esprit c’est aussi Dieu-le-père et Dieu-le-fils, les trois ne font qu’un, et pris séparément chacun des trois « est » les deux autres. S’il y a un vieux cochon dans l’histoire, ce n’est donc certainement pas Joseph… Mais Dieu lui-même!… Oups, Jim Ziegler aurait mieux fait de la fermer…

… Restons-en là. Cette anecdote nous rappelle, si besoin était, qu’en Alabama comme ailleurs, religion et politique ne font jamais bon ménage. Elle est aussi une parfaite illustration de la célèbre phrase de Michel Audiard – « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ». Elle nous rappelle surtout que si l’affaire Weinstein a déclenché une « libération de la parole » chez nombre de femmes, elle n’a pas réduit le flot d’une parole qui, elle, n’a jamais été bridée: celle des imbéciles et des salopards, souvent empreinte de bigoterie. C’est notamment vrai aux Etats-Unis, où les imbéciles et les salopards ont placé l’un des leurs à la Maison Blanche.

See you, guys!

Riwal

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s