L’Insoumis et son Sur-Moi…

… sont dans un bateau, celui de l’élection présidentielle française de 2017. L’Insoumis, avec 19,58% des suffrages exprimés, n’a pu se qualifier pour le second tour, qui verra s’affronter un suppôt décomplexé du capitalisme et une démagogue xénophobe. L’Insoumis tombe à l’eau, donc, qu’est-ce qui reste? Son Sur-Moi.
La vocation de son Sur-Moi est de guider l’Insoumis dans le choix qu’il doit faire au second tour. Voter pour le suppôt du capitalisme afin d’éviter une victoire potentielle de la xénophobe ou à tout le moins minimiser son score si cette victoire s’avère impossible? Ou bien s’abstenir ou voter blanc (ce qui revient au même d’après les règles iniques de la démocratie bourgeoise), minimisant a contrario le score du capitaliste… Mais rendant davantage plausible l’élection de la xénophobe?
Attention: pour l’Insoumis, ce Sur-Moi ne saurait être la voix de celui qui a animé le grand mouvement d’insoumission. Ce dernier d’ailleurs en est bien conscient, lui qui, contrairement aux représentants du système, s’est gardé de donner une consigne claire. Non, pour l’Insoumis, ce Sur-Moi ne saurait être qu’une expression collective, la voix d’une conscience partagée. C’est pourquoi une grande consultation a été organisée via Internet auprès des 450 000 personnes inscrites comme “insoumises”, justement. Vox populi, vox dei, donc, de cette consultation a pu émerger l’expression du Sur-Moi de l’Insoumis.
Sur les 450 000 inscrits, 243 000 se sont exprimés, soit 46% d’abstention. De ce chiffre, les alliés objectifs de la casse sociale, les social-traîtres, ainsi bien sûr que les tenants de la droite bourgeoise sont tentés de ricaner: “46% d’abstention, décidément c’est une manie, chez vous?”. Mais laissons là ces ricaneurs. Sur ces 243 000, donc, 65% ont exprimé le souhait de voter blanc ou s’abstenir (nous les agrégeons ici, par commodité et puisque comme indiqué précédemment, c’est malheureusement la règle dans cette démocratie formelle au service des puissants), un tiers environ se résignant à voter pour le capitaliste.
Le Sur-Moi a parlé, l’Insoumis dispose donc désormais d’une feuille de route claire: la voix collective de près de 158 000 citoyens, soit 2,2% des 7 060 885 électeurs de Jean-Luc Mélenchon, lui recommande de s’abstenir ou de voter blanc. Il n’y a donc pas d’hésitation à avoir. Ces 158 000 personnes, certes, au regard de tous ces électeurs, c’est peu – c’est ce qu’objecteraient les ricaneurs évoqués précédemment – mais il faut être conscient d’une chose: ces 158 000 individus sont sans aucun doute l’avant-garde absolue de la conscience citoyenne. En effet, ils représentent 65% de 54% des citoyens conscients – car dûment inscrits comme “insoumis”, citoyens qui eux-mêmes représentent 6.4% des électeurs de la France Insoumise, soit au final 0.004% des citoyens français ayant voté au premier tour. L’avant-garde de l’avant-garde de l’avant-garde, donc. Autant dire une lueur à suivre sans hésiter dans l’obscurité qu’ont organisée les médiacrates et les oligarques.
Tout de même, cette voix de l’avant-garde citoyenne, vous conviendrez que ça vous a une autre gueule que les consignes de vote condescendantes qu’ont pu exprimer les tenants du système. Et si vous n’en convenez pas, c’est que vous êtes un de ces ricaneurs, complices de votre propre aliénation par le capitalisme financiarisé. Et l’Insoumis, pataugeant dans l’eau, vous suggère de la fermer. Son Sur-Moi, resté dans le bateau, aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s